Le Cabro d’or, chevrier en Sainte-Baume

Terroir & Acteurs de développement > Des métiers et des hommes | Nature | Histoire, culture & traditions

Le Cabro d’or, chevrier en Sainte-Baume

Chevrier, mythe folklorique, métier d’aujourd’hui !

Sur le versant sud de la Sainte-Baume sur la commune de Cuges-les-Pins se trouve un endroit totalement atypique… Nous sommes au pied de la colline sur l’exploitation de Luc et Magali Falcot, éleveurs de ces fameuses chèvres du rove avec leurs grandes cornes en forme de lyre, race présente en Provence depuis 2600 ans.

Alors, carte postale jaunie ou actualité ? Métier d’avenir répond Luc, car nous sommes les derniers chevriers jardiniers de la colline. En effet, de nombreux  métiers de nos collines ont pratiquement disparu, tels le pègoulier ( qui extrayait la résine des pins), les charbonniers, les exploitants de fours à chaux, à cade, les exploitants de lavande, de safran, de câpres… On peut retrouver enfoui sous la végétation des vestiges de ces métiers: des restanques à plusieurs kilomètres des habitations, des fours, des canaux d’irrigation et des traces de roues de charrette marquées dans la pierre. Notre troupeau est élevé comme le faisait nos ancêtres, il parcourt tous les jours de l’année les collines environnantes pour se nourrir du sous bois et de la broussaille alentour, participant ainsi à l’aménagement du territoire, au renforcement de la biodiversité et surtout à la prévention des incendies. La chèvre du rove est donc bien la jardinière de nos collines, de part la rusticité de cette race et la diversité de son alimentation. Elle produit ainsi un lait exceptionnel que Magali transforme tous les jours sur place en délicieux fromage et en fameuses et réputées brousses du rove.

Ecrit par Le Guide Sainte-Baume - Edition 2013