La Sainte-Baume s’exporte

Terroir & Acteurs de développement > Des métiers et des hommes | Nature | Histoire, culture & traditions

La Sainte-Baume s’exporte

Le territoire de la Sainte-Baume a vu éclore un grand nombre d’entreprises proposant différentes catégories de produits, issus du terroir (vins, confitures, huiles d’olives, etc.), d’importation et de transformation (cosmétiques, boissons et sodas, alimentaires, textiles, industries).

Ces entreprises, grâce à la commercialisation de leurs produits, contribuent au rayonnement de ce beau territoire.

Le vin

Parmi les principaux exportateurs, nous retrouvons les vignerons. Les différentes appellations qui cohabitent en Sainte-Baume – AOP Bandol, Côtes de Provence, Coteaux Varois, IGP du Var – sont bien évidemment présentes sur le territoire national, mais également sur les marchés étrangers. Ainsi, les AOC Côtes de Provence et Côteaux Varois en Provence se commercialisent pour 26% à l’export.

Les principaux pays où sont commercialisés ces vins sont :

Source : CIVP

L’Appellation d’Origine Contrôlée Bandol, quant à elle, est également très présente à l’export, certains domaines affichant plus de 50% de leur chiffre d’affaires réalisé sur les marchés étrangers.

Les produits transformés

Le plateau de Signes héberge un parc d’activités, aujourd’hui d’une surface de 240 hectares, qui accueille plus de 80 entreprises et représente environ 1500 emplois. Ce site a été créé en 1987, et il est en développement permanent. A terme, le parc devrait s’étendre sur une surface de 350 hectares, et devrait être le plus grand parc d’activités de Provence-Méditerranée.

Sur ce parc, nous retrouvons de grands groupes internationaux comme Coca-Cola, American Vintage, Oreca, Ipsen Pharma Biotech, qui réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires grâce à l’import-export. D’autres entreprises, de taille plus modeste, sont également très actives comme par exemple Tadé Pays du Levant, spécialisée dans les cosmétiques et savons d’Alep, ou encore Quai Sud, entreprise proposant des produits alimentaires (épices, thés, sucres aromatisés, rhums arrangés etc.).

Toutes ces entreprises, qu’elles soient agricoles, artisanales ou industrielles, contribuent au rayonnement de la Sainte Baume, ainsi qu’à son développement économique.

Ecrit par Mélanie Blondeau - Edition 2018