A la découverte du Lycée Privé Provence Verte de St Maximin-la-Sainte-Baume

Terroir & Acteurs de développement > Des entreprises | Nature | Histoire, culture & traditions

A la découverte du Lycée Privé Provence Verte de St Maximin-la-Sainte-Baume

Je n’imaginais pas finir mes études près du village qui m’a vu grandir et pourtant c’est ce qui est en train de se passer… Originaire de Nans les Pins, j’ai choisi de démarrer mon cursus universitaire à l’étranger avant de revenir dans notre belle région.

Pour achever mon master 2 spécialisé en Tourisme à l’EMD, Ecole de Management de Marseille, j’ai cherché une entreprise qui serait disposée à m’embaucher pour une année sous contrat d’alternance. Ces dernières années, l’envie de renouer avec mes racines et mon village provençal grandissait en moi. Je me suis donc mise à prospecter dans notre territoire de la Provence Verte et c’est alors qu’une structure m’a interpellée : le lycée d’enseignement agricole privé de Saint Maximin la Sainte Baume. J’ai fini par les contacter, ils m’ont annoncé qu’ils allaient ouvrir une nouvelle formation portant sur le « Tourisme Vert, accueil et animation en milieu rural ». Notre collaboration est devenue évidente et nous avons signé mon contrat.

Les premières semaines au sein de Lycée Privé Provence Verte m’ont permis de découvrir l’envergure de cette structure en me confortant dans mon choix. J’ai vite découvert que je connaissais mal l’univers des lycées agricoles dont les missions vont bien au-delà de l’enseignement.

C’est à quelques kilomètres de la Sainte Baume que le lycée a su devenir un acteur majeur de la dynamique de notre territoire en œuvrant pour le savoir, la connaissance et les bonnes pratiques. L’ensemble  de l’équipe encadrante et les élèves se retrouvent investis dans de nombreux projets de développement économique et social. Missionné depuis maintenant plus de vingt ans par le Ministère de l’Agriculture, le lycée est devenu un centre de formation de référence proposant des voies variées afin que tout le monde y trouve sa place. Le campus offre un cadre favorable à l’accompagnement des jeunes vers un emploi durable avec la mise à disposition de divers outils tournées vers l’avenir : une micro-crèche d’entreprise, une ferme au service du territoire et respectueuse de l’environnement, une cantine scolaire qui valorise les produits de sa ferme,  un espace expérimental de permaculture, etc.

J’ai également découvert que les actions portées par le lycée agricole ne s’arrêtent pas à sa simple enceinte mais au contraire rayonnent dans l’ensemble de la Provence Verte. La légumerie construite il y a quelques années, avec l’aide de la Région Sud PACA, en est un exemple : cet outil, partagé entre les élèves et les agriculteurs locaux, permet la mise à disposition de diverses machines pour transformer et conditionner des produits frais. Grâce à cet espace, un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) à vu le jour avec en son sein des exploitants de notre territoire. Ils ont ainsi pu faire décoller leur activité en diversifiant leur offre. Dans la continuité de cet engagement, le lycée accompagne l’émergence du Projet Alimentaire Territoriale (PAT) de la Provence Verte dont l’objectif est de soutenir l’installation des agriculteurs, le développement des circuits courts tout en favorisant les produits locaux dans les cantines. Ce projet s’inscrit dans la mise en place de la loi EGalim. Prochainement un Point de Vente Collectif (PVC) ouvrira ses portes à Saint Maximin la Sainte Baume où nous pourrons alors consommer des produits locaux, de saison et de qualité. C’est encore un nouvel outil au service de la population locale qui profitera autant aux agriculteurs qu’aux élèves du lycée.

C’est donc un véritable acteur de la dynamique de notre territoire que j’ai découvert et que je souhaitais vous présenter.

Cette alternance au Lycée Privé Provence Verte me permet de m’impliquer dans ces différents projets. Je mesure maintenant l’importance de choisir une alimentation locale qui contribue au développement des emplois locaux, véritables créateurs de lien social, professionnel et générationnel. Une solution pour  rapprocher les villes et villages en mettant en avant les spécificités et savoir-faire qui sont propre à notre territoire de la Provence Verte.

Edition 2020 - Caroline Metzger - Étudiante en alternance en pays Sainte-Baume