Le souffle de la Sainte-Baume vu par la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Les carnets Carnet histoire, culture & traditions Carnet Nature Carnet terroir & acteurs de développement Le souffle de la Sainte-Baume vu par la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Le souffle de la Sainte-Baume vu par la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Le souffle de la Sainte-Baume vu par la médecine traditionnelle chinoise (MTC) Le souffle de la Sainte-Baume vu par la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

La Sainte-Baume, haut lieu de la spiritualité, placé sous la protection des rois de France a attiré des générations de promeneurs et des pèlerins.

Mais c’est avant tout à Marie-Madeleine (en réalité Myriam de Magdala, cousine de Jésus) que la Sainte-Baume doit sa renommée.

L’histoire d’une femme singulière, de lignée royale, qui est allée jusqu’au bout de la nuit afin de répandre la parole de l’univers, dont on découvre parfois l’empreinte au détour de ces sentiers où se mêle ombre et lumière.

Aujourd’hui encore, elle incarne le « féminin sacré » ; une âme inspirante au rôle central, qui a foulé les forêts luxuriantes de la Sainte-Baume pour y parler d’Amour.

Forteresse naturelle de la Méditerranée, s’étendant d’Est en Ouest, la Sainte-Baume située entre les grandes agglomérations d’Aix-en-Provence, Toulon et Marseille en est le « Poumon ». Le Poumon organe de l’automne en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), « maître du Qi » (Qi/chi : souffle interne en chinois) énergie vitale, dont la fonction principale de ce méridien est de capter l’essence subtile de l’air, le souffle de la vie. Et quel air est plus pur, plus chargé de Lumière, que celui du massif de la Sainte Baume avec sa forêt primaire, sacrée et mystérieuse ?

Les légendes se mêlent aux tonalités d’une forêt envoûtante, on ne peut que percevoir cette vibrance et cette respiration. Parsemée de grottes et d’oratoires, lavée par les orages, les arbres y dessinent le vent et les pins sylvestres (les arbres sacrés de la Sainte-Baume) au tronc couleur de miel y jouent avec les lumières de Provence, au gré des saisons, sans oublier Héraclès (Héraclès : Chêne pubescent « Arbre remarquable de France » pluri centenaire. Aujourd’hui il n’en reste que les vestiges, la sècheresse, la culture intensive ont eu raison de lui.), où subsiste encore l’ombre de son existence majestueuse au pied de Marie-Madeleine.

 

Quand on contemple cette forêt mystérieuse, on perçoit cette vibrance, cette respiration ainsi que l’ombre des Elfes par les jours de pleine lune.

Ici tout est vivant et on entre dans le Sacré, à la croisée des mondes. Cette forêt magique ne se dévoile qu’aux yeux du cœur et des âmes pures.

Comme une femme énigmatique et envoûtante, qui ne se libère de ses draperies que par amour,

Car on tombe littéralement en amour de la Sainte-Baume.

 

En automne, les feuillages prennent une couleur rouge et mordorée, les érables y flamboient plus qu’ailleurs et peignent de leurs ocres l’annonce d’un repli. Le mouvement du Poumon en MTC est la diffusion entre montée et descente, il est cette parabole protectrice, maternelle, tel un bouclier, il assure la protection de l’organisme.

Lorsque la vie descend dans les racines pour mieux rejaillir au printemps futur, c’est que la vie est mouvement ; un équilibre entre inspire et expire, un mouvement incessant rythmé par le cycle de la vie et du Qi.

 

 

 

Assis sur un rocher, face au vaisseau énergétique qu’est ce Massif, il devient évident que cette forêt Respire. Le souffle, aspect majeur de la vie, tout commence et finit par lui…

En MTC, le Qi est le souffle de vie, le fluide non perceptible qui crée, forme et anime l’univers, les êtres vivants et la spiritualité dans le sens de l’élévation de l’esprit, et qui permet de la perpétrer. Le Qi circule également à l’intérieur du corps via des canaux invisibles que l’on nomme les méridiens. Le fait de prendre conscience de la circulation du Qi dans la nature et dans son propre corps permettrait de réussir à l’exploiter, et ainsi permettre la guérison d’un corps malade, ou encore de décupler la puissance de la maitrise du souffle.

Le Yin et le Yang est l’origine du Qi. Ils sont antagonistes, se complètent et s’interpénètrent, et c’est au travers de cette matière en constante évolution que s’exprime le Qi.

 

L’automne est le début du cycle féminin, yin ; les jours raccourcissent, il est bon de commencer à allonger son temps de sommeil.

Selon la MTC, l’Automne est associé à l’élément Métal ; il inhale le Qi Pur (air) et exhale le Qi impur, le Qi céleste (air) va au Poumon.
On retrouve ici l’appartenance des Poumons à l’élément Métal, symbole de purification et de séparation du sain et du vicié.

Les émotions associées au Poumon sont la tristesse et la mélancolie. Le poumon appelle à remplacer la volonté de contrôle par l’acceptation de ce qui est, le lâcher-prise, et faire ses deuils. C’est la saison « du revenir sur soi », après avoir passé les deux dernières saisons vers l’extérieur à profiter de la douceur du Massif.

 

En MTC Le Poumon est associé au Gros Intestin ; c’est le seul organe en relation avec l’extérieur, de ce fait le Poumon est très fragile. Les organes des sens du Poumon sont la peau, les poils, l’odorat, et le touché ; tout ce qui nous permet d’être en osmose avec notre environnement. Les poumons sont « une cloche dont le son est la voix«  et le nez son organe des sens, celui qui nous fait ressentir les parfums des saisons.

 

Les Poumons contrôlent la circulation du Wei Qi, ou énergie protectrice. Cette énergie qui circule entre la peau et les muscles réchauffe le corps. C’est donc une énergie très superficielle. Une faiblesse des poumons va créer une faiblesse du Wei Qi, occasionnant une baisse du système immunitaire. L’Automne est donc la saison importante pour renforcer le Qi et donc notre système immunitaire, afin de se préparer à affronter l’hiver.

La pratique du Qi-Gong, du Yoga et du Tai-Qi vont contribuer à renforcer cette énergie…

 

Conseils au quotidien pendant l’Automne :

S’oxygéner est essentiel pour votre esprit, mais aussi pour votre Poumon. Vous pouvez pratiquer des exercices respiratoires : du Qi Gong et/ou du Yoga. Accordez-vous des moments en lien avec la nature pour pratiquer ces activités dans la forêt domaniale, ressentir l’esprit de la forêt et la douceur automnale en plus de l’air vivifiant.

Abandonnez progressivement les aliments froids et sucrés, privilégiez la chaleur, les épices et les légumes de saison. La saveur piquante est associée au Poumon. Faites des infusions de thym et de gingembre pour dissoudre les mucosités. Et enfin, détoxifiez votre atmosphère avec des huiles essentielles de Tea tree, d’Eucalyptus Radié, de Ravintsara, et de Pin Sylvestre.

Les aliments à privilégier en Automne :

Une alimentation en accord avec la saison permettra d’éviter les refroidissements, rhumes, grippes, bronchites, ainsi que diverses autres pathologies de types intestinales, comme les inflammations ou la constipation. Il est important de privilégier une alimentation locale. La couleur de l’automne est le blanc, couleur prédominante dans les aliments recommandés :

  • Légumineuses : pois, pois cassés, lentilles, haricots secs, pois chiche, fèves
  • Légumes racine : betterave, navet, pomme de terre, carotte, céleri, panais
  • Céréales : blé, riz, millet, quinoa, sarrasin (en farine et/ou en grains)
  • Fruits secs : noix, amandes
  • Poissons des mers froides

 

Les plantes régulatrices de l’automne :

Bourgeons de Pin Sylvestre, Serpolet, la Bourrache, Coquelicot, Violettes, Tussilage, Eucalyptus, Bouillon blanc, Hysope, Prêle, Plantain, Lavande.

En automne, il est important d’avoir une approche de prévention car cette saison est un passage et ce passage s’avère souvent difficile pour beaucoup. Le déclin de la lumière et les froids humides viennent agresser l’énergie. Cela demande au corps de puiser dans ses réserves, tant soit peu qu’il en ait !

En MTC Faire son changement de saison permet de prévenir le risque de maladies hivernales. Il est essentiel de bien préparer l’automne, et ainsi de renforcer ses défenses immunitaires.
C’est en se préparant dès l’automne (mi-août en MTC) à la descente du yang et la montée du yin que l’on prépare correctement le corps à ces changements de saisons.

Il est dit ; « Si on passe un bon automne, on passera un bon hiver… ».

Edition 2022 - Magali Chaix - Praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise au cœur du Massif de la Sainte-Baume