Nova et vetera, l’hôtellerie de la Sainte-Baume

Terroir & Acteurs de développement | Nature | Histoire, culture & traditions > Histoire

Nova et vetera, l’hôtellerie de la Sainte-Baume

Elle est Ancienne l’Histoire de l’hôtellerie de la Sainte-Baume.

Elle est peut-être aussi ancienne que la présence de la femme qui est venue occuper et sanctifier la grotte il y a deux mille ans. Car même après deux mille ans personne n’oublie que ce lieu fut d’abord le refuge précaire d’une ermite célèbre, une amie de Jésus-Christ, un témoin direct de la foi chrétienne : sainte Marie-Madeleine. Elle était venue prier et contempler ici celui qui l’avait jadis «libérée de sept démons» en Palestine. On raconte même que sept fois par jours les anges visitaient la Sainte et l’emmenaient un peu plus haut, au saint-Pilon, participer aux chants de la liturgie céleste. A sa suite, la majesté du massif et la beauté mystérieuse de sa forêt se révélèrent être le cadre idéal des chercheurs de Dieu. C’est une histoire ancienne !

Mais cette Histoire est aussi Nouvelle !

Nouvelle, car renouvelée par chaque pèlerin venant ici se promener, se rafraichir, contempler ou séjourner. C’est la même quête qui se poursuit au long des âges, les questions sont les mêmes, mais les personnes sont toujours nouvelles, et les temps changent. Le progrès ne s’arrête pas, dit-on. De nouveaux outils permettent aux gens pressés que nous sommes devenus, d’optimiser le temps (le temps si précieux et si court), qu’ils peuvent consacrer à la vraie vie que l’on goûte auprès du sanctuaire de la Magdaléenne. Site internet, plaquette publications, notons la parution en 2013 du «Guide du Pèlerin Sainte Marie-Madeleine et la Sainte-Baume».

Cet outil manquait grandement pour l’accompagnement des personnes venant faire ici une démarche de foi, celles désirant accompagner ou préparer des groupes, les curieux au grand cœur et les assoiffés de spiritualité.

Une sorte de «Sainte-Baume pour les Nuls» qui, outre de très belles illustrations, offre un choix de textes spirituels propres à nourrir un pèlerinage ou à le prolonger à son retour chez soi. Elle est nouvelle l’histoire de l’accueil de la Sainte-Baume !

www.saintebaume.org/hostellerie

Ecrit par Le Guide Sainte-Baume - Edition 2013