Tenir bon dans la tempête

12 11 2016

Tenir bon dans la tempête

"Tadé Pays du Levant", spécialisée en Cosmétiques et Articles de Décoration, est au Parc d’Activités de Signes depuis 2006.

Brutalement, en 2011 en Syrie, la guerre éclate. Pour Tadé, c’est très rapidement le bombardement de ses entrepôts et bureaux d’Alep, qui assuraient 80% de ses approvisionnements et employaient plus de 30 syriens. Forte diminution du chiffre d’affaires ; l’effectif des collaborateurs fond de moitié. Fermer ? Il
n’en est pas question. Thaddée et Adeline de Slizewicz, gérants fondateurs, épaulés par Véronique Christophe, directrice opérationnelle, ne se laissent pas abattre. Ils mobilisent toute leur énergie pour repartir.

Si difficile soient-elles, ils décident de maintenir coûte que coûte fabrication en Alep et importation de leur fameux ’’Savon d’Alep’’, qu’ils furent les premiers, en 1995, à proposer sur les marchés français et étrangers. Ainsi Tadé tient ses engagements envers les Maîtres-Savonniers, artisans, ouvriers, qui par leur travail, s’efforcent de survivre, eux et leur famille, dans la dignité et l’espérance.

Très vite aussi, il faut trouver de nouveaux artisans, fabricants pour travailler les produits dérivés du Savon d’Alep. Une partie de celui-ci, en effet, n’est pas commercialisée telle quelle, mais, tout en respectant scrupuleusement les savoir-faire levantins, désormais déclinée dans des savonneries de Provence, en savon noir, savon liquide, savonnettes toujours d’Alep, enrichies à l’argan, la terre de Sommières… Pour les cosmétiques, objets de décoration, de nouveaux artisans sont recrutés dans le Bassin méditerranéen, Jordanie, Egypte, Maroc et France. De nouvelles gammes sont également créées sous les marques « Tadé Pays du Levant », « Aleppo Soap » et « Aleppo Home » avec des produits ménagers naturels.

Heureusement, en ces années difficiles et malgré les aléas de la production, les grandes enseignes spécialisées, magasins de décoration, magasins de senteurs et biologiques, jardineries, drogueries, pharmacies sont restés fidèles à Tadé.

Cette rude période de refondation est achevée.

En 2015, la marque renoue avec les bénéfices, retour à l’équilibre couronné par deux trophées, « TOP 500 Var Entreprise » de la Chambre de Commerce (25 Nov. 2015) et « Prix à l’International » de Var Matin Economie (1er Déc. 2015).

Par ailleurs, l’entreprise, en soutenant l’association « Les Baroudeurs de l’Espoir », n’oublie pas les malheureux habitants d’Alep, ville à laquelle Thaddée est si attaché. "Cette association, précise-t-il, intervient directement auprès des civils qui, après cinq années de guerre, survivent aujourd’hui dans des conditions insoutenables, catastrophiques".

Créée en Novembre 2014 par de jeunes français, syriens, tunisiens, tous désireux de «quitter leur costume de spectateur pour agir», elle est entièrement bénévole (1 € donné = 1 € distribué) et se mobilise autour de 2 projets prioritaires : aide médicale d’urgence, scolarisation des enfants.

Entre Sainte Baume et Levant perdurent des liens que Thaddée aime rappeler. Voici deux mille ans, la Sainte Baume accueillait l’illustre levantine Marie Madeleine. Le souhait de Thaddée, continuer de jeter des ponts entre les hommes, communautés, peuples et pays riverains de la Méditerranée.

Puisse le Savon d’Alep, incomparable petit cube bimillénaire gorgé du suc de l’olivier, être comme celui-ci, symbole et ambassadeur de paix, de cette paix dont la Syrie et notre monde ont une soif ardente.

Partagez & réagissez
sur les réseaux sociaux




Voir la nouvelle version du site du Guide Sainte-Baume