Espace Trouin Le Corbusier

12 04 2014

Espace Trouin Le Corbusier

C’est vraisemblablement au cours de la période de construction de l’Unité d’habitation de Marseille (1945-1952) que Le Corbusier rencontre Edouard Trouin, géomètre. Ce dernier va le convaincre d’étudier pour le Plan d’Aups, lieu de légende et de foi autour de la personne de Marie Madeleine, amie de Jésus-Christ, un lieu de méditation et de rassemblement.
«D’abord une basilique que Le Corbusier, soucieux de protéger le site, propose entièrement creusée dans la roche. La basilique était une entreprise d’architecture insigne, invisible, énorme effort voué à l’intérieur, destiné à n’émouvoir que les âmes capables de comprendre. Il n’y avait pas d’édifice bâti à l’extérieur. Mais dedans le roc aurait vécu une œuvre d’architecture, de circulation, d’éclairage diurne naturel, éclairage artificiel développé d’un bord du rocher, à l’entrée de la grotte de Sainte Madeleine jusqu’à l’autre versant, ouverte subitement sur l’éclatante lumière d’un horizon sans limite, vers la mer au sud».
Il veut réaliser une noble idée, il veut sauver le paysage de la Sainte Baume des lotissements qui déjà envahissent le Plan d’Aups. Alors commence cette longue marche à la recherche d’une architecture, d’un urbanisme capable de glorifier un glorieux paysage». 
A partir  de 1959 Edouard Trouin se consacre à la commercialisation d’un lotissement au Plan d’Aups. Pour abriter ses machines de chantier  et   faire la promotion de  son lotissement, Edourd Trouin construit en bordure du CD 80 un garage-atelier. D’après l’Historien Gérard MONNIER, Edouard Trouin sollicite l’architecte Le Corbusier pour la finalisation plastique de son garage-atelier. 
« Construction métallique en bacs nervurés autoportants, de section semi cylindrique, de fabrication américaine, complétée par des pignons et une tour de plan carré ». Le 14 Août 1960 à partir d’un relevé sommaire des constructions existantes réalisées par Trouin, le Corbusier dessine  à Roquebrune-Cap-Martin un premier projet. En Août 1960, devant la démesure et l’inconstance de celui-ci, le Corbusier adresse à son ami un second projet : quelques dessins portant notamment sur la transformation de l’auvent initial en une alternance d’abris et de chambres pour ouvriers mais il n’en suivra pas l’exécution qui aboutira à un édifice hétéroclite profondément  altéré depuis sa construction.
Conscient de la valeur patrimoniale de ce site la Commune s’en est rendue propriétaire dès 2002 afin d’engager sa rénovation. Prévue initialement pour en faire le centre de secours des pompiers le projet a été réorienté vers un équipement  à vocation socio-culturelle et sportive. A ce jour, il est devenu un lieu de incontournable de l’action Culturelle du Plan d’Aups Sainte Baume.

Marielle Serre
Extraits livre Le Corbusier Oeuvre Complète 1946-1952

 

Partagez & réagissez
sur les réseaux sociaux




Devenez annonceur 2017

Télécharger le bon de commande

Réseaux Sociaux

Suivez notre actualité sur Facebook et Google +

La Newsletter du Guide

Abonnez-vous & recevez bimestriellement toute l'actualité de la Sainte-Baume (événements, rencontres, activités culturelles...)



En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales et publicitaires par voie électronique.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous contactant par e-mail et à travers les liens de désinscription

Recevoir un Guide Papier

Contactez-nous, c'est gratuit !
Vous recevrez un email de retour avec les indications pour recevoir votre Guide papier gratuitement.
Guide 8ème Édition

10ème édition - Guide 2017




Les chambres d'hôtes de la Coutronne



Infos et agenda des stages

 

Retour Accueil
Contact
Edito
Précédentes éditions